RESIST(E) III - MALI

Photographie contemporaine du Mali

►Du 20 mai 2021 au 31 janvier 2022 Arles-Bourgueil-Nîmes-Paris

Commissariat général Fatoumata DIABATÉ et Patrice LOUBON

► Du 20 mai 2021 au 12 juin 2021 à la galerie Aux Docks d’Arles.

► Du 11 au 22 juin 2021, Festival 12×12, le Festival culturel du 12e, Paris.

► Été 2021, Château abbatial de l’abbaye de Bourgueil.

► Fin novembre 2021 à fin janvier 2022, Centre d’art photogaphique et divers lieux, Nîmes.

avec Bintou CAMARA, Seydou CAMARA, Fatoma COULIBALY, Fatoumata DIABATÉ, Abdou DIALLO, Amsatou DIALLO, Fanta DIARRA, Oumou DIARRA, John KALAPO, Amadou KEITA, Arnaud ROLLAND, Kani SISSOKO, Salimata SOGODOGO, Mois TOGO, Aboubacar TRAORE, Fatoumata TRAORÉ et Oumou TRAORÉ.

En décembre 2019, Patrice Loubon fondateur et co-directeur de NegPos Centre d’art photographique (Nîmes) se rend à Bamako pour les 12e Rencontres de la photographie, à l’invitation de la photographe malienne Fatoumata Diabaté. NegPos y expose quelques artistes de sa galerie aux côtés de ceux que Fatoumata Diabaté a choisi de montrer dans son exposition Parcours. Impressionnés par le dynamisme et la créativité des jeunes photographes maliens, NegPos décident alors de s’associer à Fatoumata Diabaté pour proposer un événement sur cette jeune photographie à Nîmes et à Paris durant l’hiver 2020.

©Fatoumata Diabaté

En France, la photographie malienne est connue essentiellement à travers deux figures majeures, documentant principalement les années 50-60 : Seydou Keita, photographe de studio (exposé au Grand Palais en 2016) et Malick Sidibé, photographe de studio et photo-reporter (exposé à la Fondation Cartier en 2017). Ces deux artistes ont trouvé une relève dans cette jeune génération, héritière de cette photographie de studio mais qui a su s’ouvrir à d’autres genres, le reportage bien sûr et surtout la mise en scène. Les photographes n’hésitent pas à jouer avec leur image pour se raconter et raconter, de leur point de vue, le monde contemporain. Les thématiques abordées sont vastes et résonnent avec l’actualité. Il est ainsi question d’identité, de traditions, de vie quotidienne ou encore de religion. Dans cette exposition-événement, une place importante est donnée aux femmes photographes (elles sont 9 représentées), reflétant ainsi leur engagement croissant dans ce champ artistique au Mali et ailleurs. Reporté à 2021-2022 pour cause de crise sanitaire, l’événement intitulé RESIST(E) III MALI – Photographie contemporaine du Mali, première manifestation d’envergure consacrée en France à la création photographique contemporaine malienne, se tiendra donc entre mai 2021 et janvier 2022 à Arles (Galerie Aux Docks D’Arles), à partir de juin dans le 12e arrondissement à Paris (Le 100 ecs, Leroy Merlin, la galerie Umcebo…), à Bourgueil durant l’été 2021 (château abbatial de l’abbaye de Bourgueil) et à Nîmes entre novembre 2021 et janvier 2022 (Galerie NegPos-FotoLoft, MakerSpace NegPos, IFME, FDE Espé, Cinéma Le Sémaphore, CAUE du Gard, Université de Nîmes).

► Bintou Camara

► Seydou Camara

► Amsatou Diallo

► Abdou Diallo

► Aboubacar Traoré

► Amadou Keita

Découvrez les anciennes éditions RESIST(E)